Diagnostic Egalité de notre centre

Nous allons vous expliquer étape par étape comment faire le DIAGNOSTIC de notre centre. Pour cela, nous établirons TROIS TÂCHES pour chaque trimestre. Au premier trimestre elles sont liées à la réalisation du DIAGNOSTIC :

À l'occasion de l'approbation du Plan stratégique pour l'égalité des genres pour les centres éducatifs non universitaires d'Estrémadure, il a été nécessaire de planifier comment réaliser un diagnostic avec une perspective de genre dans notre centre et d'y voir la situation de la mixité. . De même, le Plan, les Plans et programmes du Centre et le Plan d'égalité du Centre ont été revus sur la base des résultats obtenus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous cliquez sur le fichier suivant, vous pourrez voir un modèle de diagnostic réalisé par mes soins pour analyser la situation du centre où j'étais l'enseignante responsable du Plan pour l'égalité des genres par rapport à sa perspective de genre et les conclusions obtenues :

TÉLÉCHARGER le "Diagnostic IES EDUARDO JANEIRO.PDF"

Voici les étapes à suivre pour sa réalisation et les idées que je dois avoir très claires pour sa planification et sa mise en œuvre :

 

Dans la vidéo suivante vous pouvez voir chacune des étapes à réaliser dans chacune des trois tâches à réaliser au premier trimestre :

 

Comment doit être notre diagnostic ?

 

 

 

 

 

 

 

 

TROIS TÂCHES à effectuer :

 

 

CONCLUSION :

 

- Au centre, il y a une plus grande présence féminine dans de nombreux secteurs : enseignantes, postes de direction, coordinatrices, AMPA, Conseil d'école, personnel non enseignant et de service, élèves délégués ou intervenants de la Bibliothèque. Dans le cas des étudiants, il y a un plus grand nombre d'étudiants et il y a beaucoup plus d'incidents dans les problèmes de coexistence.

- Le langage mixte est utilisé dans la signalisation des dépendances et dans les documents du centre, mais il est nécessaire de l'améliorer dans les notes informatives ou dans les espaces communs où il n'est pas utilisé correctement sur les panneaux.

- Il convient de noter que de nombreux documents du centre sont en cours de révision en raison de l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation, il est donc jugé approprié de profiter de l'occasion pour y introduire la perspective de genre, y compris le budget de l'institut .

 

- Par rapport à l'utilisation de la piste pendant la récréation, la présence masculine sur celle-ci continue de prévaloir. Il serait bénéfique de créer des jeux et des techniques mixtes qui améliorent la participation de tous les élèves de manière égale.

 

- La plus grande participation aux activités, au suivi de l'éducation de leurs enfants, au conseil d'administration de l'AMPA et au conseil d'école vient des mères. Parmi les familles interrogées, le concept d'égalité dans l'éducation est défendu et qu'il est promu à l'école, mais il est très significatif de constater que tous les entretiens envoyés ont été réalisés par des mères ou des personnes chargées de suivre le développement éducatif de leur les enfants, ce sont surtout eux.

 

- Un aspect important à souligner parmi les étudiants est que la plus grande participation à l'acceptation des responsabilités, à l'implication et à l'obtention des meilleures notes incombe aux étudiantes.

 

- Le fait que ce soient les élèves qui présentent un plus grand nombre d'incidents liés au comportement rend nécessaire de revoir également le Plan de Coexistence et d'introduire la perspective de genre dans la résolution des conflits.

 

- En ce qui concerne la répartition des tâches domestiques, on observe encore comment prévalent les rôles de genre, liant la mère à la préparation de la nourriture et le père à l'entretien de la voiture.

- La plupart des enseignants jugent indispensable de travailler sur la mixité au centre, ils l'introduisent dans leur travail d'enseignement et estiment qu'une formation sur ce sujet est nécessaire, cependant, ils avouent ne pas utiliser un langage inclusif, on constate donc qu'il est imposée prudemment au niveau écrit, mais pas au niveau oral.

- Elles perçoivent aussi que les plus gros problèmes de coexistence sont centrés sur les garçons et que les mères assistent aux réunions de tutorat, mais il est inquiétant de constater la méconnaissance des enseignants par rapport à l'invisibilité des femmes dans les manuels scolaires.

- L'implication d'une grande partie du personnel enseignant dans la planification de la dynamique de leurs classes en introduisant l'éducation aux valeurs pour rendre visible le respect et les droits des élèves LGTBIQ est considérée comme très positive.

 

- Souligner la nécessité de continuer à travailler sur la perspective de genre dans l'ensemble de la communauté éducative, afin d'atteindre une réelle égalité entre les hommes et les femmes.

PROPOSITIONS GÉNÉRALES D'INTERVENTION :

 

Concernant le centre :

- Essayer de promouvoir l'intervention dans la participation du centre, non seulement des mères, mais aussi des pères. Proposer des ateliers pour cela et des informations à travers des réunions de tutorat.

 

- En matière de coexistence, favoriser l'intervention du directeur des études, des tuteurs et tuteurs et du responsable du Plan Égalité dans la résolution des conflits, notamment lorsque l'inégalité entre les sexes entre en jeu dans l'infraction.

- Promouvoir l'utilisation d'un langage inclusif, non seulement au niveau écrit mais aussi au niveau oral. Corriger les étiquettes et les documents qui n'ont pas encore été mis en pratique.

 

- En lien avec l'usage de la Bibliothèque, créer le coin mixte et favoriser la lecture d'ouvrages mixtes, en collaboration avec les différents services et avec le Plan Égalité, en accompagnant cette problématique.

 

- Faire le budget du centre avec une perspective de genre. Respect des enseignants : - Poursuivre le plan d'action pédagogique avec une perspective de genre, en consacrant au moins 40% des séances de tutorat aux questions liées à la mixité, dans lesquelles le personnel enseignant responsable du PDI, de l'orientation et des spécialistes du genre qui collaborent avec notre projet éducatif sur l'égalité.

 

- Rompre avec les stéréotypes de genre, notamment avec ceux qui mettent en rapport l'idée des étudiantes comme plus studieuses et passives et celle des étudiants comme plus actives et dynamiques. Intéressant pour promouvoir l'idée de garçons studieux et de filles actives et dynamiques.

 

- Combiner différentes activités des différents plans et programmes, unifiant le contenu dans le même

exercer.

 

- Guider les enseignants et les étudiants au début du cours sur l'utilisation du langage inclusif.

Respect des enseignants :

-Poursuivre le plan d'action didactique avec une perspective de genre, en consacrant au moins 40% des séances de tutorat aux questions liées à la mixité, dans lesquelles le personnel enseignant responsable du PDI, de l'orientation et des spécialistes participent activement au genre qui collaborent avec notre projet éducatif sur l'égalité.

 

- Rompre avec les stéréotypes de genre, notamment avec ceux qui mettent en rapport l'idée des étudiantes comme plus studieuses et passives et celle des étudiants comme plus actives et dynamiques. Intéressant pour promouvoir l'idée de garçons studieux et de filles actives et dynamiques.

 

- Unir différentes activités des différents plans et programmes, unifiant le contenu dans la même activité.

 

- Guider les enseignants au début du cours sur l'utilisation du langage inclusif.

Concernant les élèves :

 

- Continuer à travailler sur la mixité à travers le Plan d'action didactique avec une perspective de genre, de manière transversale à travers tous les sujets, la commémoration d'événements, d'ateliers et d'activités mixtes proposés par le PDI et le sujet Changements sociaux et genre.

 

- Concernant l'utilisation du terrain à la récréation, favoriser les jeux coopératifs et les groupes mixtes, autres que ceux où l'usage du ballon est indispensable.

 

- Utiliser le Conseil des Délégués pour discuter des questions avec une perspective de genre qui peuvent contribuer à améliorer la coexistence du centre.

Respect des familles :

- Poursuivre le travail et le maintien du Projet Mixte commun entre l'AMPA et le PDI.

 

- Proposer des ateliers et des actions de formation pour éduquer les filles et les fils à l'égalité, en lien avec la mairie.

 

- Favoriser l'intervention des parents dans la participation du centre.

 

 

DIAGNOSTIC DE PLAN DE CENTRE AVEC UNE PERSPECTIVE DE GENRE  

IMG_0080.jpg
IMG_0079.jpg
IMG_0082.jpg
IMG_0081.jpg
IMG_0083_edited.jpg
IMG_0084_edited.jpg
IMG_0086_edited.jpg
IMG_0085_edited.jpg