Les éducateurs

LAS EDUCADORAS, un documentaire réalisé par Mercedes Sánchez Vico.

"Les éducateurs" est le rêve de Mercedes Sánchez Vico, chef du Département de langue et littérature de l'IES  Eduardo Janeiro de Fuengirola et chef du Plan pour l'égalité. Un rêve dans lequel elle est accompagnée de José Antonio García Serrano et dans lequel elle travaille depuis un an et demi.

Seize éducateurs - et coéducateurs - ont mis un visage sur le nouveau documentaire de Mercedes Sánchez Vico. Un film  qui rend visible et valorise le travail des femmes en mixité, qu'elles soient issues de l'école, des familles ou des ateliers de formation.

Captura de pantalla 2019-02-01 a las 21.

Au total, ce sont 16 éducateurs -et co-éducateurs- qui verront leur travail reflété dans ce projet audiovisuel, il s'agit de Pilar Triguero (kinésithérapeute), Tiscar Latorre (enseignant du secondaire), Gema Otero (expert en Égalité), Paqui Méndez (journaliste) , Trini Moreno (femme d'affaires Internet), Carmen Ruiz (musique), Ana María Jiménez (enseignante), Virginia Rodríguez (directrice d'une IES), Juana María Pérez-Lara (enseignante du secondaire), Juana Godoy (conseillère), Ana Hevilla (experte en égalité), Ma Ángeles Romero (professeure du secondaire), Rocío Carmona Horta (psychologue), Pilar Jurado (compositrice et soprano), Rosa del Mar Rodríguez (coordinatrice de l'IAM à Malaga) et la réalisatrice du film, Mercedes Sánchez Vico (Professeur de lycée).

Le vendredi 20 avril, dans le cadre du Festival du film de Malaga, le  La réalisatrice Mercedes Sánchez Vico, enseignante à l'IES Eduardo Janeiro, a présenté son documentaire mixte à l'Ateneo de la Capital  LAS EDUCADORAS, qui met en lumière le travail et les projets éducatifs de huit femmes pour éduquer par et pour l'égalité.

Captura de pantalla 2019-02-03 a las 14.

Gema Otero, Ana Hevilla, Paqui Méndez, Pilar Jurado, Virginia Rodríguez, Pilar Triguero, Rocío Carmona Horta et Carmen Ruiz  sont les voix entendues dans ce premier volet du documentaire. Le second sera présenté en première à l'automne prochain, avec huit autres grands éducateurs travaillant à transformer le monde grâce à la mixité et à la pédagogie féministe. Les deux ont eu  la collaboration spéciale du grand acteur Juan Diego, qui donne voix aux vers  de la poétesse andalouse Teresa Martín .

"Le documentaire rend visible le travail et les projets mixtes de femmes qui se battent pour une éducation pour et pour l'égalité, ce sont des projets très innovants dans lesquels elles sont pionnières et font tomber les barrières", explique la réalisatrice du film. Chefs d'orchestre, sexologues, enseignants et écrivains se partagent la tâche d'éduquer "pour transformer la société d'aujourd'hui, pour chercher un monde meilleur, juste et égalitaire en autonomisant les femmes" , comme le commente Sánchez Vico.

Cette première partie a été enregistrée à l' Instituto Concha Méndez  de Torremolinos , choisi pour porter le nom d'un des grands poètes de la Génération des 27, et au Conservatoire Manuel Carra .  L'hymne contre la violence de genre composé par la soprano et chef d'orchestre Pilar Jurado pour le projet éducatif sur l'égalité des sexes dirigé par Mercedes Sánchez Vico a été filmé dans ce dernier espace.

Captura de pantalla 2019-02-03 a las 14.
Captura de pantalla 2019-02-03 a las 14.

Le documentaire a été présenté en première à Séville au Festival du film andalou  "Sortir du Sud".  C'est déjà un long chemin depuis qu'il a été projeté pour la première fois en février, étant très demandé par les organisations publiques et privées. Bientôt, il visitera l'Université de Malaga, plus précisément dans la salle de réunion de la Faculté d'éducation, le 16 mai à 12h00 du matin.

 

Avant cela, il ira à Jaen, où il sera projeté lors d'un événement organisé par le Conseil provincial de la capitale, il sera également projeté dans divers CEP dans différentes provinces andalouses lors de journées mixtes et, de même, sa présentation sera être fait pour être vu dans de nombreux centres éducatifs. En été, il commencera son voyage en dehors des frontières de notre autonomie, visitant, entre autres, les universités d'Alicante et de Valence.

Captura de pantalla 2019-02-03 a las 14.
Captura de pantalla 2019-02-03 a las 14.
Captura de pantalla 2019-02-03 a las 14.

1.Article que le  Fundación Audiovisual de Andalucía, AVA , a publié en couverture de son magazine numérique le documentaire LAS EDUCADORAS.

J'y ai rendu visible toutes les FEMMES EXTRAORDINAIRES, les Éducatrices, qui y participent, et toute l'ÉQUIPE extraordinaire qui m'accompagne dans cette MERVEILLEUSE AVENTURE.

Merci à Patricia García, pour l'amour et le soin avec lesquels elle l'a écrit et pour avoir parié sur ce rêve qui est le mien, qui devient de plus en plus une réalité.

 

ARTICLE DE LA FONDATION DES AUDIOVISUALES DE ANDALUCIA, AVA,

Captura de pantalla 2019-02-01 a las 21.

Le film documentaire a été tourné  aux mois d'octobre et  Novembre 2017 à l'IES Concha Méndez de Torremolinos et à l'IES Eduardo Janeiro de Fuengirola, c'est un produit audiovisuel innovant et pédagogique  et critique, qui invite à la réflexion pour faire prendre conscience que ce n'est que dans un monde où chacun peut  jouir des mêmes droits, tu peux vivre en liberté.

Captura de pantalla 2019-02-01 a las 21.

2. Article du journal Malagahoy  "Des voix découvertes qui parlent d'égalité"  de la journaliste Cristina Fernández parlant du documentaire LAS EDUCADORAS.

Des voix ont révélé que

ils parlent d'égalité

 

'Les éducatrices' est un documentaire qui montre le travail que beaucoup de femmes font tranquillement.

 

ARTICLE:  DES VOIX DÉCOUVERTES QUI PARLENT D'ÉGALITÉ.  

"Briser le silence, montrer le travail énorme que beaucoup de femmes font tranquillement,  comme goutte à goutte qui polit la pierre, rendre visible la tâche ardue qui s'accomplit encore dans les écoles,  dans les foyers et les milieux de travail en faveur de l'égalité et qui est encore assez méconnu. Avec ça  l'intention est née  Las educacadoras, un documentaire dont le tournage s'achèvera le 27 novembre sous le  direction de Mercedes Sánchez Vico, professeur, responsable du Plan pour l'égalité et coordinatrice de la matière Égalité des genres par l'image, la seule enseignée en Andalousie. »

Captura de pantalla 2019-02-01 a las 21.

Le documentaire aura pour bande originale l'hymne contre la violence de genre créé par la soprano et  compositeur Pilar Jurado avec la musique de Carmen Ruiz, responsable du département de musique de chambre  du Conservatoire de La Corogne. Quant à la réalisation, elle est de Rakesh Narwani, silver biznaga du  Festival de Malaga et la photographie de Sandra Lara. Javier Ruiz Latorre a réalisé le design en 3D pour  cette œuvre a été tournée aux instituts Concha Méndez de Torremolinos et Eduardo Janeiro de Fuengirola. Les  l'acteur Juan Diego sera chargé de narrer les textes écrits par Teresa Martín.

Captura de pantalla 2019-02-01 a las 21.

3.  Article d'opinion de Malaga  « La violence de genre augmente chez les adolescents en raison du contrôle et du sentiment de possession »  du  journaliste Ignacio A. Castillo

"La violence de genre

devient adolescent

pour le contrôle et le sens

de possession "

Captura de pantalla 2019-02-01 a las 21.

Article:  L'avis de Malaga

"Mercedes Sánchez travaille à l'institut Eduardo Janeiro de Fuengirola et s'apprête à conclure un documentaire sur la mixité, dont elle est réalisatrice, productrice et scénariste, avec lequel elle met en lumière le travail transformateur des femmes et les conquêtes sociales du féminisme ces dernières années. Des progrès qui ne s'accompagnent cependant pas d'une authentique révolution sociale. Pour cela, l'éducation est la clé.

Las educacadoras, un documentaire réalisé et produit par Mercedes Sánchez Vico sur l'importance de la mixité pour mettre fin au fléau de la violence domestique. « Terrorisme d'État », comme  qualifier. Ce projet audiovisuel d'une heure, qui sera largement diffusé, porte sur  mettre en lumière le pouvoir transformateur des femmes, presque toujours invisible. 16 éducateurs y ont participé et il a la collaboration de la soprano Pilar Jurado.

"Le travail qu'ils faisaient était si important que j'ai ressenti le besoin de rendre visible leur énorme travail.  Chaque  un dans leur rôle sont  éducateurs et méritaient d'être reconnus dans une société qui les rend invisibles  De plusieurs façons. C'est pourquoi, avec "Las educadores"  J'ai décidé de briser le silence et d'en parler  et des magnifiques projets mixtes qu'ils mènent », affirme le réalisateur.

Captura de pantalla 2019-02-01 a las 21.

A travers cette œuvre audiovisuelle, Mercedes Sánchez Vico entend, du prisme et de la perspective du féminisme de chacune des femmes qui composent le documentaire :

Rendre visible le rôle important que ces enseignants, mères et experts en genre ont dans l'éducation.

Montrez le travail extraordinaire qu'ils font en co-éduquant sur un pied d'égalité.

Rendre visible une œuvre invisible pour la majorité de la société, faire quelque chose qui n'a jamais été fait : la montrer de l'intérieur, du système éducatif lui-même.

Écoutez ces femmes qui ont beaucoup à dire sur ce qu'il faudrait changer, transformer, par l'enseignement, ce monde en un monde meilleur, juste et égalitaire.